100%x280

Pourquoi et quand changer de chauffe-eau ?

17 mai 2021

Comment installer ou quand remplacer son chauffe-eau ? Quel est le prix moyen de l'équipement ? Quelles sont les aides de l'État pour financer les travaux ? Nous vous répondons sur tous ces points. 

Pourquoi remplacer son chauffe-eau ?

Le chauffe-eau est devenu un équipement indispensable à notre confort. S'il nécessite en général peu de soins, une panne ou une défaillance peut toujours se produire, comme une fuite d'eau. Le problème peut parfois être résolu par vos propres moyens, mais il est plus souvent avisé de contacter un plombier-chauffagiste, ou de procéder au remplacement de votre chauffe-eau. Quand remplacer mon chauffe-eau ? Tout d'abord, il faut savoir que les chauffe-eaux ont une durée de vie comprise entre 10 et 15 ans, lorsqu'ils sont bien entretenus. Contrairement à une chaudière, ils n'ont pas besoin d'être entretenus régulièrement. La durée de vie de votre appareil dépendra de la qualité de l'appareil, de la marque, de la technologie (chauffe-eau blindé ou stéatite), du lieu d'habitation (présence de calcaire), mais également de son entretien périodique.

Quand changer l'appareil ?

Pour savoir quand le changer, il suffit d'être attentif à quelques détails. Par exemple, voici les cas les plus fréquents d'usure du chauffe-eau :
  • L'eau est moins chaude qu'auparavant. Avec le temps, la résistance du ballon d'eau chaude a tendance à s'user. La température de l'eau diminue progressivement, c'est le signe de l'usure. Si vous constatez une baisse durable de la températures sur la durée, c'est le moment de remplacer votre chauffe-eau.
  • Vous avez moins d'eau chaude. Vous avez l'habitude de prendre un bain, ou vous êtes plusieurs à prendre votre douche le matin, et vous remarquez que vous commencez à manquer d'eau chaude ? C'est sans doute le signe qu'il faut penser à remplacer votre appareil !
  • L'eau met du temps à chauffer. Si l'eau met beaucoup plus de temps pour chauffer qu'à l'accoutumée, c'est peut-être le signe que la résistance s'est usée. Et donc que la vidange de l'appareil doit être faite. Il faut peut-être aussi nettoyer la résistance, qui peut être encombrée de calcaire ou de tartre.
  • L'eau change de couleur. La couleur de l'eau est inhabituelle, jaunâtre, verdâtre, ou trouble ? C'est peut-être le signe de la présence de rouille dans le réservoir du chauffe-eau. Vous pouvez alors contacter un plombier-chauffagiste. Mais surtout, ne consommez pas cette eau.
  • Présence de rouille. Si vous constatez la présence de rouille au niveau de votre appareil, il y a probablement une fuite d'eau. Pour éviter le dégât des eaux, faites venir constater la situation par un spécialiste. Sinon, la fuite risque de s'aggraver et l'eau pourrait se répandre partout dans la pièce où se situe l'appareil.

Conseils d'utilisation du chauffe-eau

Par ailleurs, comme le rappelle l'Ademe, n'oubliez pas de suivre les quelques conseils suivants pour réduire au minimum votre facture d'énergie :
  • Réglez la température du chauffe-eau entre 55 et 60°C, sauf dans le cas d'un chauffe-eau thermodynamique où une température comprise entre 45 et 50°C est considérée comme adéquate : cela vous permettra d'éliminer les bactéries en maximisant la durée de vie de votre équipement
  • Éteignez votre chauffe-eau ou ballon d'eau chaude en cas de départ prolongé de votre logement
  • Faites attention aux fuites d'eau
  • Réglez toujours vos mitigeurs sur la position froide pour éviter de solliciter la chaudière lorsque vous n'en avez pas besoin
  • Préférez les mitigeurs aux robinets mélangeurs classiques
  • Vérifiez régulièrement les indicateurs de dégradation de l'équipement : modification anormale de la température de l'eau, altération de la couleur de l'eau ou de la réserve d'eau chaude, présence de rouille, de calcaire ou d'humidité

Combien coûte un chauffe-eau ?

Le prix moyen d'un chauffe-eau varie en fonction du type d'équipement, du type de résistance (stéatite ou blindée), de la technologie utilisée et de la capacité de la cuve. Pour un ballon de 300 litres et une surface moyenne de 4 m2, il faut compter (pose comprise) :
  • Entre 3 600 et 6 800 € pour un chauffe-eau solaire individuel monobloc ou aux éléments séparés
  • 5 200 € pour un chauffe-eau solaire individuel optimisé
  • Entre 4 440 et 5 200 € pour un système solaire combiné (à hydro-accumulation ou direct)
  • Entre 2 000 et 5 000 € pour un chauffe-eau thermodynamique
Cependant, il faut noter que le seuil de rentabilité de l'installation d'un tel chauffe-eau peut être rentabilisée à moins d'une dizaines d'années par rapport à un chauffe-eau électrique classique. Elle devient même la solution la plus rentable à vingt ans, par rapport à toutes les autres solutions disponibles, en raison de la durabilité de l'équipement et des économies d'énergie importantes réalisées sur la durée.

Quelles sont les aides de l'État ?

Tout d'abord, il faut savoir que l'installation d'un chauffe-eau thermodynamique peut être nécessaire en parallèle de l'installation d'une pompe à chaleur air/eau ou eau/eau. En outre, l'État a mis en place une prime par équipement pour tous les ménages.
Aide Chauffe-eau solaire Chauffe-eau thermodynamique
MaPrimeRénov' 4 000 € 1 200 €
CEE 275 € 168 €
 

Faire une demande de prime énergie chez Oaan

Nous pouvons financer votre projet de travaux de rénovation énergétique. Pour cela, il vous suffit de faire une demande de prime énergie sur notre site. Nous vous rappellerons alors dans les 48h ouvrées pour établir votre dossier, évaluer vos aides, et vous orienter vers un professionnel RGE si besoin. Vous pouvez également nous contacter directement par téléphone ou par mail.

Contactez nos conseillers

Du lundi au vendredi
De 8h30 à 17h30

Tous droits réservés © Oaan Rénovation Énergétique 2022

logo twitter logo facebook logo linked-in logo linked-in
Merci de patienter, traitement en cours ..